Graphe cubique Théorie des graphes

Le document qui suit est une tentative de recensement des termes français utilisés en théorie des graphes.

Un premier obstacle à cet exercice est que dans la littérature francophone on considère un graphe comme une structure unique dans laquelle on peut choisir d'ignorer l'orientation. Dans la terminologie anglophone, il y a deux structures, les graphes et les digraphes (directed graphs).

Ensuite, au niveau des parcours, il y a des différences majeures. En anglais, on a des chaînes(walk), des parcours(path) et circuits, et enfin des chemins(path) et cycles. Mais en français, c'est une autre approche qui est utilisée. Tous les parcours sont des chaines ou des cycles avec les suffixes «simple» pour des arêtes uniques (pas de répétition) et «élémentaire» pour des sommets uniques.

Enfin, pour les sous-graphes la terminologie est complètement différente. Je n'en dirais pas plus à ce sujet pour le moment, car il me reste encore du ménage à faire dans les termes et les concepts. D'ici là, on peut consulter un excellent manuel de cours mis en ligne à Apprendre en ligne — Théorie des graphes.

Pour trouver les traductions, j'ai utilisé «La référence francophone», soit le livre sur les graphes de Claude Berge. Mon deuxième outil a été des traductions de livres de mathématiques discrètes bien établis. Je me suis limité au livre «Mathématiques discrètes» de la série Schaum et celui de Kennth H. Rosen. Les références complètes sont fournies dans la section bibliographie du document.

theorie des graphes.pdf  [242.85 ko] 27 février 2008

De plus, je commencé à faire une bibliographie des ouvrages que je consulte. Cette dernière se trouve à la page biliographie commentée.